« Une idée qui m’est venue, depuis quelque temps déjà, sur la Volonté de Dieu : as-tu pensé qu’Elle est en quelque sorte matérialisée, ou même incarnée, au plus profond de nous, par le temps (ou la durée, comme dirait Bergson), le temps qui nous entraine et qui nous rythme, le temps qui passe trop vite ou trop lentement, le temps qui sépare impitoyablement d’une date désirée, ou fait s’écouler trop vite les heures de réunion ; le temps qui s’oppose à ce que nous réalisions en un clin d’œil les perfectionnements rêvés en nous et autour de nous ; le temps qui nous fait vieillir… C’est l’action créatrice de Dieu qui est à la source de ce déterminisme fondamental et universel : reconnaissons-la et aimons-la. […]

Adieu. Oui, ne te laisse pas déconcerter par les « minuscules soucis » qui t’encombrent et, souvent sans doute, te submergent ou te désarçonnent. Cette puissance des petites choses pour influencer notre vie n’est pas une illusion. Et puis, comme tu dis, elle ne t’empêche pas de faire œuvre utile. […] Pour ce qui est du travail personnel, tâche de nourrir patiemment quelques idées chères, qui finiront, tu verras, par se détacher, toutes mûres. Que NS te bénisse.
Bien à toi.
Pierre

www.teilhard.fr