Spiritualités et religions

Teilhard et l'Eglise
Auteur:
François EUVE s.j.
Date de publication:
Mercredi 31 Octobre 2007
Descriptif du document:

Une question revient fréquemment : Teilhard est-il bien « reconnu » par l’Église, a-t-il été « réhabilité » ?

Les religions et l'avenir de l'humanité, la vision de Pierre Teilhard de Chardin
Auteur:
Gérard DONNADIEU
Date de publication:
Lundi 22 Mai 2006
Descriptif du document:

Chez Teilhard, visions scientifique et religieuse sont intimement liées. Pour lui, science et foi ne sont pas cloisonnées mais dialoguent en permanence l’une avec l’autre, sont en perpétuelle recherche de cohérence et d’unité, chacune restant toutefois dans son ordre. Toute sa vie, Teilhard fut dominé par ce besoin de faire en lui l’unité de la connaissance du monde et de l’expérience de Dieu.

Document:
La Messe sur le Monde ou la vision théologique de Teilhard
Auteur:
Gustave MARTELET s.j.
Date de publication:
Mercredi 20 Octobre 2004
Descriptif du document:

Le plus simple est de partir de ce qu'il y a peut être de plus profond dans Teilhard, c'est à dire de mots du coeur qui, pour ainsi dire, lui ont échappé, dans ses Carnets de retraite.

L'éternel Féminin d'après Teilhard ou l'anti-Parsifal
Auteur:
Marie-Jeanne COUTAGNE
Date de publication:
Dimanche 1 Août 2004
Descriptif du document:

A la dite du 2 septembre 1916, Pierre Teilhard de Chardin écrit dans son cahier :« Le Féminin authentique et pur est par excellence une Energie lumineuse et chaste, porteuse de courage, d’idéal, de bonté =la bienheureuse Vierge Marie. La Femme est en droit, la grande source rayonnant de Pureté ; voilà le fait pas assez remarqué, contradictoire en apparence, qui est apparu avec la Virginité chrétienne. La Pureté est une vertu avant tout féminine, parce qu’elle brille éminemment dans la femme, et se communique de préférence par elle, et a pour effet de féminiser en quelque sorte (en un sens très beau et très mystérieux du mot) »

Dans ses Carnets de retraite (retraite du 19 au 26 juillet 1921)2, il note : « Dérive totale du Cosmos (Virginisation) ».Enfin le 14 août 1950 : « J’ai rédigé hier une première esquisse de l’avant-propos de « Le Coeur de la Matière ».Je suis tout à fait décidé maintenant à écrire une première esquisse de l’ouvrage entier , sans savoir bien sûr , si cette esquisse sera définitive ou peut-être le noyau de quelque chose de plus important .Finalement je pense que le Féminin sera représenté et discuté en guise de conclusion ou d’envoi non pas en tant qu’élément en soi mais plutôt en tant que lumière éclairant tout le processus de concentration universelle : vraiment ainsi que je vous l’écrit : « l’esprit d’union » !

Réflexions sur le péché originel
Auteur:
Pierre Teilhard de Chardin
Date de publication:
Samedi 15 Novembre 1947
Descriptif du document:

Au cours de quelques générations, plusieurs changements importants, et interdépendants, se sont produits dans notre vision du monde, - changements dus beaucoup moins à l'introduction de nouveaux objets qu'à l'apparition (c'est-à-dire à la perception) de certaines dimensions nouvelles dans le champ de notre expérience. Citons, au premier chef :
a) l'organicité temporo-spatiale de l'Univers, - en vertu de laquelle tout élément et tout événement (si limitée soit leur trajectoire apparente dans l'Histoire) sont en réalité - par leur préparation, leur situation et leurs prolongements - coextensifs à la totalité d'un Espace-temps sans bords1 ;
b) l'atomicité de l'étoffe cosmique (caractère déjà pressenti par les Grecs, mais scientifiquement établi, dans son véritable réalisme et à son degré presque « affolant », depuis quelques années seulement), en vertu de laquelle le Monde ne procède dame ses arrangements qu'à coup d'innombrables essais et tâtonnements2

Pages