Teilhard de Chardin et la place de l'homme dans l'évolution

Onglets principaux

Auteur: 
Bernard PIERRAT
Date de publication: 
Mardi 4 Mars 2014

Teilhard de Chardin apparaît à une époque où plusieurs pôles antagonistes se disputent la vérité : le scientisme qui prétend tout expliquer par la science, le marxisme qui promet une société idéale sans classes, l’existentialisme qui centre la réflexion sur la seule existence humaine. Sur le plan spirituel, la théologie fixiste dominait tout le christianisme. Elle rejetait l’évolution, parce qu’elle restait fidèle à la scolastique induite par Thomas d’Aquin au XIIIe siècle. Les deux pivots de la pensée de Thomas d’Aquin étaient : la foi, sève du christianisme et la raison selon Aristote qui oppose la matière à l’esprit. Teilhard va rejeter ce dualisme grec qui imprégnait la pensée chrétienne.
La grande nouveauté apportée par Teilhard est sa vision de l’être humain qu’il situe sur la trajectoire de l’évolution : il décèle une continuité entre la matière, l’apparition de la vie et le jaillissement de l’esprit. Jésuite de vocation, géologue et paléontologue de profession, Teilhard de Chardin était aussi philosophe et théologien. Il était tellement en avance sur son temps que sa vision du monde a pu effrayer et inquiéter, parce qu’elle remettait en question les concepts qui prévalaient.